Categories:

Il est important de ne jamais perdre de vue que l’être humain à l’origine est fait pour courir. En effet, dans une école, la première chose que les enfants font à la récréation c’est de courir. Seulement, à l’âge adulte, le mode de vie, les habitudes en l’occurrence l’utilisation des différents moyens de locomotion, a endormi progressivement cette fonction primaire. De ce fait, au moment où vous recommencerez la course à pied, il va falloir tout simplement réactiver cettedite fonction. Voici quelques erreurs à n’absolument pas commettre.

Vouloir atteindre votre objectif trop rapidement

Forcément au départ vous êtes motivé à réussir, donc avez envie d’atteindre vos objectifs peut-être de manière un peu trop rapide au risque de griller certaines étapes essentielles. Sachez que la meilleure façon d’atteindre l’objectif que vous vous êtes fixé est de prendre votre temps. Laissez les choses se faire tranquillement, c’est laisser l’ensemble de votre appareil cardiovasculaire, mais aussi locomoteur de s’habituer à ce type d’efforts. Car, n’oubliez pas que ce ne sera pas simplement la volonté qui sera à l’origine de votre réussite. Il y aura également votre corps qui vous guidera.

Vouloir se baser sur votre vitesse de course

Ceci est une erreur fréquemment observée chez les débutants de course à pied. Or, ce qui importe de faire, c’est justement de laisser cette vitesse de côté. Le seul critère que vous devez prendre en compte pour réguler vos allures et savoir si vous travaillez correctement est votre niveau respiratoire. C’est-à-dire que tout au long de votre pratique, vous devez être en totale aisance respiratoire. La vitesse est un paramètre secondaire, car seule votre capacité à pouvoir courir sans être essoufflée est importante. Si à un moment donné vous sentez que vous commencez à être essoufflé, vous devez avoir un seul et unique réflexe : celui de ralentir votre allure, voire même marcher.

Vouloir enchainer les séances de manière trop rapprochée

Pour un résultat efficace, vous avez le devoir de laisser le temps à votre organisme de récupérer entre deux séances de footing. En effet, votre organisme n’étant plus habitué à effectuer ce type d’effort, il vaut mieux aborder les entrainements dans un bon état physique. Au début, il est d’ailleurs conseillé de faire au maximum deux séances non successives par semaine.

Vouloir emprunter toujours le même parcours

Le danger dans ce cas-là est d’être tenté d’une séance à l’autre, de vouloir comparer le temps mis pour effectuer le parcours. Or, comme déjà mentionné, pour vos débuts, vous devez absolument faire fis du facteur vitesse. Au contraire, variez vos parcours, mais aussi les sols sur lesquels vous allez courir (pelouse, chemin classique, bitume, etc.). Le fait de courir sur des sols qui sont plus rudes les uns par rapport aux autres aidera l’ensemble de vos muscles à subir les contraintes auxquelles ils sont peu habitués au quotidien. N’hésitez donc pas à varier les plaisirs et les cadres de vos séances. Cet ensemble vous donnera plus de motivation et évitera l’installation de toute forme de monotonie au fils des semaines.

Tags:

Comments are closed